Biographie

Après des études en textile à L’ESAA Duperré à Paris, Hélène Duclos part en voyage en Afrique, puis en Asie.
De retour en France, elle s’installe à Montpellier et travaille pour Peuple et Culture, association d’éducation populaire. Elle anime des ateliers d’arts plastiques et d’écriture pour les enfants et les adultes d’un quartier défavorisé. Elle intervient ensuite dans les écoles maternelles et primaires. En parallèle, elle suit les ateliers d’écriture poétique avec Hervé Piekarski, poète et installe son atelier dans un espace collectif pour y développer sa recherche. Elle y rencontre des artistes du spectacle vivant et collabore avec eux sur des performances et des installations pluridisciplinaires. Sa rencontre en 2000, avec Hélène Laflamme, peintre, et Michel de Mayer, facteur de clavecin est décisive. Elle installe alors son atelier chez eux, dans la Drôme pour y bénéficier d’une formation exceptionnelle en peinture à l’huile sur bois enduit. Durant ces deux années, elle construit une recherche à la fois technique et esthétique, exclusivement picturale. Au début de l’année 2003, Hélène Duclos part en résidence chez Xuan Chieu, Maître laqueur à Ho-Chi-Minh-Ville et en revient avec des compétences complémentaires.

Dans son nouvel atelier Drômois, elle y poursuit ses recherches personnelles et expose dans des galeries à Paris, Lyon, Vence, Morgat, etc. En 2010, elle intègre à sa démarche d’autres médiums, notamment le textile, le dessin et la gravure. Son œuvre se développe maintenant simultanément en peinture, dessin, gravure et broderie.

Son arrivée à Nantes en 2015 correspond au souhait de prendre du recul, de changer d’angle de vue et d’ouvrir son travail vers d’autres horizons. L’envie de transmettre et de partager a mûri et le changement de région permet de réfléchir à de nouveaux projets.

Sous forme de workshop, Hélène Duclos intervient auprès de différents publics, transmet ses savoir-faire et/ou ses visions esthétiques dans le souci de révéler la part de créativité de chacun.

Elle continue d’exposer dans des galeries, des salons, des foires. Ses travaux font partie de collections privées (France, Belgique, Etats-Unis, Canada, Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Suisse) et publiques (Musée du Mans, Ville de Saint-Grégoire (35)).

Comme un bâton de Jacob, son pinceau mesure l’étendue des possibles. Elle définit les distances qui cerclent un monde nouveau. Des espaces multiples éclatent, comme les oueds des oasis au milieu du désert après une pluie fertile. Espaces ouverts, espaces alvéolaires, espaces qui communiquent, qui restent impénétrables ou bien qui flottent. A l’intérieur, des créatures fourmillent, entraînés dans une circulation générale qui fusionne.

Ileana Cornea, critique d’art
septembre 2016


5 dates

1974
Naissance à Boulogne-Billancourt,
enfance en Seine-et-Marne

1995
DMA textile à l’école Duperré à Paris, puis voyages

1996
Montpellier – intervenante arts-plastiques
et début d’une recherche personnelle

1999
Drôme – engagement dans une recherche picturale,
début des expositions – développement d’une œuvre

2015
Nantes – poursuite du travail et ouverture sur des projets collectifs,
des projets de transmission, workshops, interventions